IDENTIFICATION

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

RECHERCHER

Utiliser la procédure "IDENTIFICATION" pour accéder au contenu du menu VIE ASSOCIATIVE - adhérents.. Toutefois les données, en cours d'actualisation ne sont pas accessibles actuellement.

Qui sommes-nous ? Que faisons-nous ?

presentation1 image1

presentation1 image2

 

 

Hier, l'histoire…

 

 

Héritier du collège des hautes études de Défense nationale (1936), l'institut des hautes études de Défense nationale (IHEDN) a pour vocation, dès 1948, de former de hauts fonctionnaires, civils et militaires, à la préparation et à la conduite de la guerre, dans une vision dépassant le seul cadre militaire.

Sous la Ve république, l'institut devient le lieu de formation à une défense devenue globale et permanente, la priorité n'est plus de former des spécialistes, mais d'initier aux questions de défense les cadres de l'État et du secteur privé. Dans cet esprit, l’IHEDN placé sous la tutelle du premier ministre en 1979, devient, en 1997, établissement public administratif.

Au fil des années, l'institut s'est adapté à la nature de la guerre et aux exigences que celle-ci impose à la nation dans un environnement qui s’internationalise. À la session nationale s'ajoutent des sessions en région (1954), des sessions internationales (1980), des cycles d'intelligence économique (1996), des séminaires jeunes (1996), des séminaires ciblés et des activités de soutien à la recherche en matière de défense (1998). Il est l'un des précurseurs du Collège européen de sécurité et de défense (2004).

 

... Aujourd'hui, un institut rénové…

 

En 2008, l’IHEDN se réorganise en un pôle « défense - affaires étrangères », voulue par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale publiée en 2008, se diversifie et s’ouvre au national et à l'international. Ses champs de compétences sont recentrés sur les questions de défense, de sécurité, de politique étrangère, d'armements et d'économie de défense.

Au mois de janvier 2010, l‘Institut fusionne avec le Centre des hautes études de l'armement (CHEAr), contribue aux formations organisées par le ministère des affaires étrangères et du développement  international (Maedi) et se rapproche de l'institut national des hautes études de la sécurité et de la justice(INHESJ). Conforté dans son identité, le nouvel IHEDN est un lieu de formation, de réflexion et de débat de haut niveau sur les questions stratégiques, ouvert sur le monde et ancré dans l'espace européen.

Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale publiée en 2013 confirme le rôle majeur de plateforme interministérielle de l’IHEDN, de formation et de sensibilisation aux questions de défense et de sécurité nationale

Outils d'influence au service d'une responsabilité européenne et internationale, l'institut consolide également sa fonction d'appui à la recherche pour le rayonnement de la pensée stratégique française.

Forts de son histoire, l’IHEDN inscrit pleinement son action dans sa mission fondatrice de renforcement de la cohésion nationale par la promotion, dans la Nation, d'une culture de défense et de sécurité nationale.

 

… à la mission élargie…

 

L'institut réunit des responsables de haut niveau appartenant à la fonction publique civile et militaire ainsi qu'aux différents secteurs d'activité de la Nation, des Etats membres de l'Union européenne ou d'autres Etats, en vue d'approfondir en commun leurs connaissances des questions de défense, de politique étrangère, d'armement et d'économie de défense.

En outre, il contribue à promouvoir et à diffuser toute connaissance utile sur ces trois champs disciplinaires. À cette fin, ils coopèrent avec les autres organismes chargés de la diffusion des savoirs en matière de défense et de politique étrangère, notamment les universités et les centres de recherches.

 

Des formations nombreuses et adaptées

 

Selon leurs champs de compétences, les formations de l’IHEDN se déclinent en sessions nationales « Politique de défense » et « Armement et économie de défense », en sessions en région, en cours européens et en sessions  internationales.

L'institut organise également des séminaires ciblés qui s'adressent à des publics diversifiés, parlementaires, élus locaux, ambassadeurs, magistrats, préfets, jeunes de 20 à 30 ans, étudiant des universités et grandes écoles… Ainsi que des formations thématiques comme l'intelligence économique ou la gestion des crises à l'international.

Par la diversité de ses formations et de ses auditeurs, civils et militaires, français et étrangers, l ’IHEDN est un lieu de diffusion des savoirs et de rayonnement.

 

presentation1 image3

 

presentation1 image4

 

Les publics concernés par nos activités

 

 

*Par le contenu de notre site: tout public français ou étranger

-

*Par des actions spécifiques.

-

Au profit des personnels du système éducatif public et privé dans le cadre du Trinôme académique (niveau régional, niveau des bassins de formation sous couvert des relais défense, niveau des établissements scolaires).

L’Association régionale des auditeurs de l’IHEDN est  «institutionnalisée» et particulièrement impliquée dans le trinôme académique de Lille.

*Préparation à l’accès des personnels du système éducatif aux différentes formations de l’IHEDN: sessions en région, séminaires jeunes,…

*Des formations régionales proposées par l’association aux personnels du système éducatif.

*Participation aux séances plénières du comité académique citoyenneté-défense (CACIDEF) et animation d’une séance sur trois.

*Interventions au profit des chefs d’établissements des bassins de formation.

*Participation chaque année aux rencontres Défense-Education nationale.

*Accompagnements d’établissements scolaires dans la réalisation de projets «citoyenneté-défense».

* Participation au rayonnement extérieur du trinôme académique de Lille.

-

L’Association régionale des auditeurs de l’IHEDN est également « institutionnalisée » dans l’action au profit des correspondants défense des communes.

Chaque année, la lettre du Ministre de la défense aux correspondants défense des communes rappelle l’implication des associations des auditeurs de l’IHEDN auprès des correspondants défense des communes.

-

Au profit des personnels des entreprises (dans le cadre de la formation des chefs d’entreprise, de la sensibilisation d’entreprises), au profit  des personnels des administrations.

-

Au profit des associations.

 

 

presentation1 image5

 

 

Depuis 1982 des protocoles défense-éducation nationale ont rapproché la communauté de défense de la communauté éducative. Le dernier protocole « Défense-Education nationale » signé en 2007 constitue le cadre actuel de référence de toutes les initiatives.

 

Pour la mise en œuvre des actions de formation des formateurs, les personnels du système éducatif, en septembre 1987, ont été créés les trinômes académiques.

 

L’enseignement de la défense a été inclus dans les programmes scolaires par la loi du 28 octobre 1997.

 

La convention cadre de 2004 a mis en place « la commission pour la promotion de l’esprit de défense » (CPE Défense) qui a pour mission de définir les priorités d’action, a installé lisiblement les associations régionales d’auditeurs de l’IHEDN dans le dispositif des trinômes, en particulier pour collaborer aux actions d'information  au profit  des cadres des deux institutions.

Le "socle commun de connaissances et de compétences", introduit dans la loi en 2005 intègre les questions de défense et de sécurité.

Le « Livre Blanc » sur la défense et la sécurité nationale de 2008 signale la nécessité de la diffusion d’une culture de sécurité nationale et de défense aux populations.

Le comité de pilotage du dernier protocole Défense-Education nationale, qui s’est réuni le 8 mars 2011, a annoncé l’introduction progressive de questions de défense et de sécurité nationale dans les formations.

Une question défense devient systématique dans les examens et concours de l’Etat.

La Commission de Promotion de l’Esprit de Défense du 9 octobre 2012 associe d'autres partenaires aux relais défense des bassins de formation: les universités, les correspondants défense et les délégués académiques à la vie lycéenne.

Elle rappelle que l’action doit clairement se déployer vers la formation des professeurs pour le second degré mais n’exclut aucune action directement tournée vers les élèves qui implique nécessairement une action en direction des professeurs.

Le Livre Blanc paru en avril 2013 prend largement en compte la diffusion d’une culture de défense et de sécurité nationale au profit de toutes les catégories de populations.

A été diffusée, en octobre 2013, la Maquette de formation des futurs enseignants au sein des Ecoles supérieures du professorat et de l’enseignement sur les questions de défense et de sécurité.

Les connaissances de base de la défense et de la sécurité nationale font partie des compétences requises des enseignants, au titre des enseignements transversaux délivrés dans les Ecoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE).

 

Le Comité Académique CItoyenneté DEFense  (CACIDEF), dispositif spécifique du trinôme académique de Lille, participe à la mise en œuvre des actions de formation au profit du système éducatif.

 

Contact trinôme académique

Muriel RZESZUTEK, délégué du président au trinôme académique Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - 06 81 22 57 46

 

 

presentation1 image6

presentation1 image7

 

Dans un contexte international incertain et changeant, les nouvelles menaces, désormais multiformes et diffuses, exigent une prise de conscience de tous les citoyens. Parce que le  monde est moins lisible et plus fluctuant, les questions de défense et de relations internationales sont, aujourd’hui, au premier plan et requièrent des réponses pertinentes, des réponses auxquelles chacun doit prendre part.

Acteur central de la diffusion de l’esprit de défense, l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) s’impose comme le lieu privilégié du débat et de la réflexion nécessaires à la compréhension des enjeux stratégiques.

Avec les « Lundis de l’IHedn », l’Institut propose des conférences publiques de haut niveau, afin de décrypter un environnement de plus en plus complexe, permettant, à chacun, de se situer et de susciter des échanges sur les questions clés du moment. Les thèmes, centrés sur l’actualité et traités par les meilleurs experts, sont le rendez-vous mensuel indispensable de toute personne désireuse d’approfondir les grands enjeux de la politique de défense de la France et de l’Europe et les nouveaux défis géostratégiques du monde contemporain.

 

L’approche des questions de défense et de sécurité nationale peut et doit se faire comme un apprentissage à l’esprit d’analyse, à l’échange d’idées par le dialogue argumenté, conduisant chacun à son propre jugement.

 

S’appuyant sur une telle démarche, la diffusion d’une culture de défense et de sécurité nationale est un outil puissant de construction du contrat social, de la résilience.

 

Il s’agit en outre de montrer au monde entier que la Nation toute entière, adhère à sa défense et à sa sécurité. 

 

 

Une  association dont les membres actualisent leurs connaissances dans le cadre d’études annuelles.

 

Les études annuelles sont une activité ancienne, fondatrice des associations régionales, élément du ciment associatif.

 

Les études annuelles sont un outil de rayonnement.

 

Les études annuelles sont l’occasion de propositions des citoyens que nous sommes  aux autorités. La synthèse de nos travaux doit autant que faire se peut présenter des positions, des options, des recommandations.

 

Nos travaux font l’objet de restitutions annuelles devant les autorités régionales  et contribuent à la mise en œuvre du forum national des auditeurs.

 

 

Une collaboration étroite avec les armées.

 

l’Association des Auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale de la région Nord a créé avec les armées un groupe d’intervenants pour assurer la diffusion d’une culture républicaine de sécurité nationale et de défense.

 

Mis en place début 2010, opérationnel depuis fin février 2011, son pilotage est assuré par des membres de l’association, des officiers généraux et des officiers supérieurs de la région.

Cette démarche a été retenue comme «bonne pratique innovante» par le Comité national de pilotage du protocole «Education nationale-Défense» et a été présentée au ministère de l’Education nationale, devant ce comité, lors de sa réunion du mardi 8 mars 2011.

Les contenus des interventions sont  établis en collaboration avec les demandeurs.

 

 

Une collaboration avec d’autres dispositifs de sécurité nationale.

 

Dès qu’un danger porte atteinte à la souveraineté de l’Etat, ce n’est plus une menace de sécurité publique, c’est une menace de sécurité nationale.

 

C’est pourquoi notre réflexion porte aussi sur la cybersécurité et la cyberdéfense, l’Intelligence économique, les réseaux criminels et leur impact sur la cohésion sociale, la Défense et Sécurité civile.

 

 

presentation1 image8

 

 

Accéder à la version PDF de cette présentation